• Consultation pour les enfants et les adolescents

  • Les enfants sont d’excellents candidats pour l’hypnose parce qu’ils ne disposent pas des années de conditionnement et de résistance que les adultes ont acquis.

    Parce qu’ils sont habitués à l’apprentissage et souvent curieux, ils sont souvent plus réceptifs à essayer quelque chose de nouveau, comme l’hypnose. Les enfants ne sont pas aussi enclins à remettre en question le processus de changement. Ces éléments, font qu’il est très facile pour un hypnothérapeute de travailler avec eux.

    Les adultes, d’autre part, sont souvent méfiants et même réticents et peuvent avoir une résistance à la fois consciente et inconsciente pour ne pas se faire hypnotiser. Cela ne signifie pas qu’ils ne peuvent pas être hypnotisés, mais ça ne peut pas arriver tout aussi facilement.

    enfant_therapie2

    L’hypnose peut être un traitement efficace pour une grande variété de problèmes et de troubles chez les enfants ou les adolescents :

    • Les problèmes d’apprentissage, les résultats scolaires en baisse, les troubles de l’apprentissage ou du développement, les difficultés pour l’enfant à se concentrer, un stress important ;
    • Les troubles du comportement (eg. hyperactif, agressif, colérique …) ;
    • Les difficultés dans les relations, les problèmes de confiance et d’affirmation du soi ;
    • L’anxiété (eg. dans un cadre générale, due à une séparation, des parents qui divorcent, une procédure médicale grave comme la chirurgie, un événement traumatisant comme le décès d’un parent) ;
    • Les phobies diverses (eg. peur de l’obscurité) ;
    • Les cauchemars ;
    • Les troubles de la locution (bégaiements, débit trop rapide) ;
    • Les troubles de la communication : l’enfant ne parle à personne en dehors de ses proches ;
    • Les troubles des conduites alimentaires (eg. T.C.A) – Boulimie ;
    • L’ anorexie mentale ;
    • Les conduites addictives associées à des dépendances ;
    • Les douleurs chroniques ou récurrentes (eg. l’enfant se plaint de migraines ou de maux de ventre,…) où les traitements médicaux ne sont pas satisfaisants ;
    • Les manifestations somatiques sans aucune origine physiologique ;
    • L’énurésie (eg. l’enfant fait pipi au lit ou dans sur lui à un âge avancé) ;
    • L’encoprésie (eg. l’enfant ne va pas à la selle et fait ses besoins sur lui à un âge avancé) ;
    • L’onychophagie (l’enfant se ronge les ongles ou mange ses peaux des doigts), suce son pouce à un âge avancé ;
    • La trichotillomanie (eg. l’enfant s’arrache de manière répétitive des cheveux ou des poils)… ;
    • La Scarification (eg. l’enfant se coupe ou se blesse pour apaiser une angoisse) ;
    • La conduite à risque ;
    • Les troubles obsessionnels compulsifs (eg. T.O.C) ;
    • Les troubles obsessionnels (eg. pensées et visions intrusives) ;
    • Les troubles durant le sommeil ;
    • La dépression.
    Le temps passé à l’école est régulièrement associé à des difficultés pour de nombreux enfants. Que ce soit l’apprentissage, les devoirs, les problèmes avec les autres enfants, toutes ces situations peuvent être abordés grâce à l’hypnothérapie.
     
    Souvent, seulement une ou deux séances sont nécessaires pour obtenir des résultats efficaces. Les enfants peuvent acquérir une amélioration significative de leur confiance en soi et la capacité de réussir avec l’aide de l’hypnose.
     
    L’hypnose peut aider à apprendre des techniques d’adaptation saines et à être autonome. Elle peut aider l’enfant à s’améliorer et à libérer sa créativité. Avec l’aide d’un hypnothérapeute qualifié, un enfant peut vraiment s’épanouir et être plus heureux.
     
    L’hypnose utilisée pour soigner l’énurésie est très efficace avec de nombreux enfants. Les enfants qui mouillent le lit luttent souvent avec des sentiments de honte et d’embarras, et ressentent un manque important de contrôle de soi. Ils se sentent souvent particulièrement vulnérables et leur estime de soi peut souffrir de manière significative si le problème n’est pas traité et résolu le plus rapidement possible.
     
    Une des raisons expliquant que l’hypnose est un traitement efficace est que l’inconscient contrôle la plupart de nos fonctions corporelles. L’hypnose accède à l’inconscient et peut inscrire une série de suggestion et de visualisation pour arrêter l’énurésie. Vous pouvez faire écouter à votre enfant, un CD d’hypnose orientée pour traiter l’énurésie. Ou vous pouvez utiliser certaines techniques d’hypnose pour aider votre enfant. Il est souvent préférable de consulter un hypnothérapeute qualifié. Les deux approches peuvent être efficaces afin de permettre à votre votre enfant d’avoir la capacité d’aller aux toilettes lorsqu’il est endormi comme il le ferait quand il est éveillé.
     
    Vous pouvez aider votre enfant à se détendre en le faisant s’asseoir confortablement dans un fauteuil où il sera au calme et pas dérangé. Conservez un éclairage faible est bénéfique. Vous pouvez aider votre enfant à se détendre en lui faisant fermer les yeux et prendre des respirations lentes et profondes. Dites-lui de penser à un objet particulier, ou demandez-lui de visualiser l’image d’un lieu où il se sent en sécurité et heureux. Si votre enfant est agité, vous devez avoir beaucoup de patience pour lui permettre de se détendre.
     
    Ce faisant, vous lui montrez que vous êtes à son écoute et que vous voulez vraiment l’aider.
     
    Bien souvent l’enfant qui souffre de troubles du comportement quel qu’il soit, s’en veut et s’en attribue la faute. En le rassurant, en essayant de trouver des solutions avec lui, vous allez lui montrer que vous ne lui en voulez pas, que vous ne le tenez pas pour responsable.
     
    Même si cela vous semble évident que votre enfant n’est pas responsable ou conscient de son comportement, il est important que vous lui disiez et qu’il l’entende. Car souvent à sa propre culpabilité et à son manque de confiance en lui, s’ajoute la douleur de faire souffrir ses parents. Ainsi commence un cercle vicieux ou l’enfant s’en veut de ne pas être à la hauteur des attentes de ses parents, cela provoque un stress, qui provoque le trouble…etc.
     
    Bien souvent pour travailler avec les enfants ou les adolescents, je me déplace à domicile. Cela rassure l’enfant d’être dans son éléments et cela allège le coté « consultation ». Si l’enfant se sent déjà « pointé du doigt » (même s’il ne le dit pas), l’emmener en plus consulter, rajoute à son stress. Il peut se mettre la pression pour réussir à changer pour satisfaire ses parents et bien évidemment il augmente ainsi le stress et donc diminue les chances d’y arriver.
     
    J’ai remarqué que les séances sont plus détendues à domicile. L’enfant ou l’adolescent peut dans un premier temps me montrer son environnement, ses jouets ou ce à quoi il s’intéresse. Cela ouvre le dialogue qui permet ensuite d’aborder tranquillement le problème.
     
    Si je lui prescrit des exercices de relaxation, en les réalisant avec moi dans son environnement, il sera plus à même de les refaire tout seul ensuite.